Archive for the ‘Inspirations’ Category

Chercher le vide

Je cherche le vide
Pas le vide de l’ennui sans rebords,
Mais le vide mystique où tout est un.

Je sais que pour le trouver
Je dois offrir ma tête aux éléments.
À la matière dense du minéral
Aux vents incessants qui lavent la pensée.

Et j’imagine que lorsque
Je l’aurai trouvé
Ce vide en moi qui contient
La matière et les étoiles,
Tu trouveras dans mon regard
L’amour sans fin que j’ai pour toi.

- Carufel

Écrit à Petite-Vallée 2 juillet 2012

Voici un petit cadeau pour commencer cette année en beauté…  Un ami m’a proposé de composer la chanson thème du livre Zéro Limite qu’il a traduit et publié… Ma chanson à inspirée le vidéo que voici. : ) La méthode proposée dans ce livre s’appuie simplement sur quatre phrases…

Ho’oponopono signifie "bonifier" ou "rectifier une erreur". Ho’o signifie "occasionner" en hawaïen et ponopono veut dire "perfection". Ainsi, selon les anciens Hawaïens, l’erreur surgit des pensées qui sont polluées par les mémoires douloureuses du passé. Ho’oponopono offre une façon de libérer l’énergie de ces pensées douloureuses ou erreurs qui provoquent des débalancements et des maladies.

 

Il m’arrive de penser que toute cette démarche de carrière d’auteur-compositeur-interprète tourne beaucoup trop autour de ma petite personne… J’ai l’envie grandissante de faire les choses autrement.

Être incomplet, inégal, imparfait, parfois fort, parfois faible. Tendre vers le parfait mais l’éviter quand on l’aperçoit. L’observer, s’en inspirer, mais ne pas tomber dans le panneau. Ne pas se figer comme lui, ne pas se mouler au plastique, rester vivant, dans le mouvement, dans la vérité du moment.

Et se tromper, se faire mal, avoir l’air con, blesser malgré soi, se faire dévisager parce que différent, parce que le moteur ne tourne pas rond, ou parce qu’on est devenu le reflet des imperfections d’autrui.

Mais sourir et rire. Que ça nous glisse sur le dos, parce que la compassion et l’amour de l’autre, malgré tout, effacent les divergences. Donner ce qu’on a et même ce qu’on a l’impression de ne pas avoir. L’inventer, le mettre au monde et le semer autour de soi.

Rejeter les mémoires collectives qui paralysent. Se reconnaître dans le miroir que sont les autres et transformer notre regard. Choisir de créer, de lâcher prise et de retourner une réflexion nouvelle, transformée, réinventée. Pardonner aux autres et à soi-même ce qu’on traine depuis trop longtemps et être libre, enfin.

Oser être soi-même et se redéfinir au présent.  : )


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 19 autres abonnés

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.